Le bois fait sa rentrée : Retour sur la visite du collège du Larzac (12)

Un projet ambitieux

Lancés en 2016, le maître d’ouvrage et l’équipe de Maîtrise d’œuvre ont souhaité intégrer un maximum de matériaux biosourcés. L’utilisation de presque 800 m³ de bois permet d’allier esthétique et robustesse.

Le collège est également engagé au travers du label BDO d’Envirobat Occitanie. Il a obtenu le niveau « Or », ce qui confirme son caractère exemplaire !

Un projet démonstratif

Arnaud Viala, Président du Département de l’Aveyron, a ouvert la partie en salle. Il a indiqué la volonté du Conseil départemental d’être exemplaire sur ce projet.

Geneviève Gasq-Barès, Présidente de l’association des Collectivités forestières de l’Aveyron, lui a emboîté le pas en présentant la stratégie des élus de valoriser au maximum le bois local et les entreprises locale.

Lors du Lancement de ce projet, la marque de certification Bois des territoires du Massif Central entamait son développement. Aveyron Ingénierie, qui a accompagné le projet sur le plan technique avec nous, a immédiatement intégré la marque dans les pièces de marchés.

Le recours à la marque de certification a notamment permis d’obtenir des garanties sur l’origine et la traçabilité d’une partie du volume de bois utilisé.

Un beau projet aveyronnais qui devrait montrer l’exemple pour d’autres projets de collectivités !

Une visite animée par les différents acteurs en présence

Les parties prenantes ont pu présenter aux participants les réflexions autour du projet. Nous avons pu nous balader dans l’imposant gymnase, en bois, en passant par les salles de mathématiques et de SVT.

La cinquantaine de participants réunis a pu échanger avec les diverses intervenantes : architectes, Département de l’Aveyron, maîtres d’ouvrages…

Les personnes présentes ont pu repartir avec des idées plein la tête pour développer des projets en bois certifiés !

[VISITE] Le groupe scolaire d’Aucamville met le Bois des Pyrénées à l’honneur

Lundi 09 octobre 2023

Le 04 octobre dernier, élus, techniciens de collectivités et professionnels étaient réunis à Aucamville (31) pour visiter le chantier du groupe scolaire Rosa Bonheur. La commune, les architectes et les entreprises ont présenté leur travail. Une démarche accompagnée par les Collectivités forestières, depuis l’idée du projet ! La démarche de valorisation du bois pyrénéen a été détaillée au cours de cet après-midi organisée par nos soins, en partenariat avec Envirobat.

Un projet exemplaire à plusieurs titres

La commune d’Aucamville a voulu un projet vertueux pour son nouveau groupe scolaire Rosa Bonheur. Elle s’est appuyée sur des professionnels engagés au travers du label BDO d’Envirobat Occitanie. Le niveau Or a été atteint en phase conception.

Elle souhaitait notamment recourir aux matériaux biosourcés et au bois local. Ce vœu a été traduit par le cabinet d’architecture 360° dans ce projet aux multiples facettes.

Une visite qui a motivé de nombreux participants

Le 4 octobre, nous avons organisé la visite du chantier, en partenariat avec Envirobat. Le travail des différents acteurs a été présenté. L’accent a été porté sur la valorisation du bois local.

Elus, techniciens de collectivités et professionnels du bâtiment étaient nombreux pour bénéficier de ce retour d’expérience exemplaire !

Résultat des ambitions initiales, le lot bois est le principal. Il représente plus de 30% du montant des travaux et cela se voit !

Envie d’aller plus loin ?
23 octobre : Visite BDO | Collège et gymnase du Larzac
La Cavalerie (12)
– 14 décembre : Elu·e, je découvre la marque Bois des Pyrénées
Webinaire gratuit de 10h à 12h

La marque Bois des Pyrénées a permis de valoriser le bois et les entreprises du massif !

Le recours à la marque de certification Bois des Pyrénées a permis d’obtenir des garanties sur l’origine et la traçabilité des bois.

Avec l’appui des Communes forestières, la marque a été intégrée dans la consultation des entreprises.

Le groupement retenu pour la réalisation (Scop Couserans, l’Age du bois, La tournée du coq) se certifie Bois des Pyrénées pour respecter les exigences attendues.

Au total, ce sont plus de 300 m3 de bois massif d’origine pyrénéenne qui sera mis en œuvre, plus de la moitié du volume global.

BTMC et Bois des Pyrénées présentés en séminaire d’« Envirobat »

La démarche « BDO » est portée par l’association « Envirobat Occitanie ». Elle vise à améliorer la performance environnementale des projets de bâtiment et à faire monter en compétences les professionnels.

L’association des Collectivités forestières est membre d’Envirobat , entretenant ainsi des liens étroits de collaboration.

Les projets compatibles à cette démarche sont guidés par un « accompagnateur BDO ». Ils passent devant une commission au cours de laquelle les membres attribuent un niveau « BDO » : Or, Argent, Bronze ou Cap.

Le bois entre régulièrement dans la conception des projets étudiés. Le recours à une marque de certification collective adossée à un système de traçabilité à 100 % permet d’être encore plus vertueux, et de maitriser l’origine de la ressource. Une mise en œuvre en circuit de proximité et une traçabilité à 100 % du matériau sont assurées.

Avec les représentants de « BTMC » et de « Bois des Pyrénées », nous avons présenté ces marques lors du dernier séminaire d’Envirobat. Il avait lieu le 14 septembre dernier à Narbonne.

Ces séminaires sont organisés tous les ans et réunissent les accompagnateurs BDO et les membres de jury.

Pour la quarantaine de participants, nous avons détaillé le fonctionnement des deux marques présentes en Occitanie et rappelé qu’elles sont parfaitement compatibles avec le cadre de la commande publique.

Rencontres du Pacte construction – 14 novembre

La 2ème Journée régionale du Pacte Bois ConstructionLe Pacte construction bois Occitanie compte aujourd’hui plus de 70 signataires. Ils sont tous convaincus de l’idée qu’il est possible d’agir à l’échelle régionale en s’appuyant sur le bois comme matériau de construction.

Chaque année, les signataires se retrouvent pour échanger sur les sujets d’actualité sur la construction bois. Cette année, l’événement phare du Pacte se tiendra le 14 novembre à l’hôtel de Région de Toulouse.

Un ordre du jour basé sur les échanges

En préambule, les acteurs fondateurs du Pacte rappelleront la politique portée à l’échelle régionale en matière de construction bois. Ce sera aussi l’occasion de rappeler les fondements du dispositif et les actions menées dans ce cadre. L’éclairage sera porté sur les nouveaux signataires ainsi que les derniers projets.

Ensuite, plusieurs tables rondes animeront la journée.

La première portera sur les leviers existants pour lever les freins à l’utilisation du bois en amont d’un projet. La seconde réunira maitre d’ouvrage, concepteur et entrepreneur et portera sur les moyens d’augmenter la part du bois dans les projets en eux-mêmes.

Retours d’expériences de maitres d’ouvrages, de concepteurs, et de personnalités apportant une expertise nationale se succèderont tout au long de la journée.

Avec nos partenaires Fibois Occitanie et Envirobat nous proposerons un retour d’expérience sur les aspects techniques et financiers liés au bois dans la construction.

Un moment de convivialité et de partage

Un buffet servi sur place sera proposé le midi. Il constituera un temps de rencontre et d’échange important dans la journée.

Palmares régional de la construction bois : 10 projets primés à Foix

Bois construction

Le 30 juin, la filière bois était réunie à Foix – 09 pour un rendez-vous important : la remise des prix du Palmarès régional de la construction bois Occitanie. A cette occasion 10 projets, lauréats ou coup de cœur ont été mis en avant. Ils représentent ce qui se fait de mieux en bois en Occitanie.

Le Palmarès régional de la construction bois se tient tous les deux ans en Occitanie. Il permet de retenir des projets qui pourront ensuite concourir pour le Prix national de la construction bois, organisé par France bois forêt. Il se tient lui tous les ans.

Cette année encore les communes forestières ont participé au jury ainsi qu’à la remise des prix. Elle s’est tenue à Foix en Ariège le 29 juin dernier.

Les projets sont appelés à concourir dans 7 catégories distinctes. Le projet retenu dans chaque catégorie est appelé à monter au niveau national.

Les membres du jury ont eu le privilège de remettre les prix aux équipes des 7 projets lauréats réunis dans l’amphithéâtre du centre universitaire Robert-Naudi à Foix.

 

L’Ariège et le bois local ont été mis à l’honneur avec le pôle jeunesse collaboratif de Foix et le bâtiment d’accueil du plateau de Beille tristement marqué par un récent incendie. La maison Jacques (Varilhes) a obtenu une mention coup de cœur pour la valorisation de ressources 100% locales.

Le groupe scolaire de Rousson (30) a quant à lui reçu une mention « coup de cœur » pour sa démarche inspirante. Il a fait la part belle au bois tracé avec la marque de certification Bois des territoires du Massif central. La mention a été remise à Monsieur Chassary (maire de la commune) avec qui les communes forestières ont travaillé pour valoriser la ressource en bois locale.

Le prix régional récompense les efforts de toutes les équipes pour valoriser le bois dans la construction. Il est ouvert à tous les acteurs de la construction et vous, élus maitres d’ouvrage publics, êtes invités à y participer. Pour que votre projet devienne lui aussi une vitrine.

 

Valorisation des bois courts en grande portée : les architectes planchent !​

Valorisation des bois courts en grande portée : les architectes planchent !

Mercredi 19 juillet 2023

Huit binômes de l’école d’architecture de Toulouse ont réfléchi sur la valorisation des bois courts pour franchir des grandes portées. Un jury s’est réuni pour évaluer leurs travaux. Bien qu’initialement destiné aux bâtiments agricoles, le résultat pourrait être transposé à des bâtiments publics.

La valorisation des bois courts est au cœur d’un partenariat qui unit l’ENSAT, la chambre d’Agriculture de l’Ariège, le bureau d’étude Etic Bois et le SMPNR des Pyrénées Ariégeoises. Dans ce cadre huit binômes d’étudiants en architecture ont cherché des solutions pour franchir des grandes portées à partir de feuillus de petite longueur. C’est le thème du projet « Grandes portées / petits bois ».

L’étude porte sur le cas concret de la ferme des champs de Gaïa établie à Montjoie Couserans. Un cahier des charges recensant les besoins de l’agriculteur et les ressources en bois présentes sur le site de la ferme a été soumis à chaque binôme. Sur cette base, chacun a étudié sa propre solution qu’il a soumis pour validation au bureau d’étude Etic bois.

Dans cette approche innovante, les jeunes concepteurs ont imaginé le bâtiment à partir de la ressource et de ses potentiels. Ils se sont inspirés pour cela du travail de précurseurs tels que Philibert Delorme ou Alvar Aalto. Cette approche est suffisamment inhabituelle pour être soulignée.

Les futurs architectes intègrent ainsi d’emblée dans leur travail la prise en compte de la ressource, des capacités de transformation des différents acteurs et les enjeux propres au maître d’ouvrage.

Cette approche permet une valorisation optimum des feuillus présents sur le site de la ferme.

Le résultat est très encourageant, quand on sait à quel point ces bois sont sous exploité en bois d’œuvre.

Le 9 juin dernier, nous avons été invités par Meriem Bekkoucha à participer au jury au cours duquel les huit projets ont été présentés. Chaque équipe a fait preuve d’une très grande inventivité.

Ce travail, très inspirant, apporte la preuve que la valorisation de feuillus prélevés localement est possible y compris pour franchir de grandes longueurs.

C’est un premier pas pour aller vers des projets publics en feuillu local !

AUCAMVILLE – Début des travaux pour le 2e projet certifié « Bois des Pyrénées »

Lundi 5 juin, le chantier du nouveau groupe scolaire Rosa Bonheur d’Aucamville s’est interrompu le temps de la cérémonie de la pose de la « première pierre ». On aurait pu dire « première planche », tant le bois est présent dans cette opération ambitieuse.

En présence des élus du conseil régional du Conseil Départemental, la commune d’Aucamville – maitre d’ouvrage – a présenté son projet. Elle était accompagnée par son architecte. Ils l’ont voulu et conçu en faisant la part belle aux matériaux biosourcés et au bois. L’accent a été porté sur l’origine du matériau et des savoirs faire.

Un travail a été mené par l’accompagnement des Collectivités forestières, pour qu’un maximum de bois utilisé provienne du massif Pyrénéen. Grace à la marque de certification « Bois des Pyrénées », le sapin mis en œuvre est prélevé et transformé dans le massif.

 

Pour garantir la traçabilité des bois et les critères intégrés dans les marchés, le groupement d’entreprises Scop Couserans, Tournée du coq et l’Age du bois se certifient. Il en va de même pour les scieurs qui assurent la première transformation.

Toute cette démarche se déroule dans le cadre du Pacte Construction bois Occitanie que Monsieur André – Maire d’Aucamville – a signé le 26 mai dernier.

Sans cette volonté affirmée des élus, le projet n’aurait certainement pas été aussi vertueux en termes d’exemplarité et de proximité d’origine des bois. C’est un point important à souligner. La marque de certification « Bois des Pyrénées » et le Pacte Construction Bois, viennent attester de cette démarche.

 

Le jury pour le Prix Régional Construction Bois a eu lieu

🪵🏅Le comité de sélection du Prix Régional de la Construction Bois Occitanie 2023 s’est tenu lundi 24 avril dernier à Montpellier.

✏ 72 projets de la région sont en lice. Parmi eux, des réalisations exemplaires que nous avons pu accompagner de l’idée à l’inauguration, en placant le bois local et tracé au coeur du projet, pour valoriser nos ressources et nos entreprises locales !

👉 Les Communes forestières Occitanie sont membre du jury aux cotés de CRITT Bois, Envirobat Occitanie, CFPPA Ariège-Comminges, FEDERATION DU BTP HAUTE-GARONNE , DRAAF Occitanie, Capeb Occitanie, Université de Montpellier, La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

📅 Date de remise du prix régional fin juin 2023

Le collège Thomas Pesquet à Castres fait la part belle au bois

Le collège Thomas Pesquet à Castres fait la part belle au bois

Le collège Thomas Pesquet à Castres a été construit avec du bois du Massif central par une entreprise Tarnaise. Inauguré le 31 mars dernier, il ouvre la voie aux prochains collèges qui seront construits avec du bois local. C’est la volonté des grands élus du département.

Le collège Thomas Pesquet à Castres a été livré en aout 2021. Il a été conçu par les cabinets d’architecture Alliage (Albi) et Enzo Rosso (Muret). Il a été édifié en grande partie avec du bois. C’est 220 m3 de bois qui ont été mis en œuvre par l’entreprise NOVABOIS de Castres.

Pour ce matériau, la maitrise d’ouvrage a fait le choix de recourir à la marque de certification BTMCtm. Elle s’est appuyée sur l’expertise des Collectivités forestières Occitanie. Ainsi l’origine des bois a été maitrisée depuis la ressource jusqu’à la mise en œuvre sur chantier.

Ce choix militant du conseil départemental contribue à ancrer la filière bois locale dans le paysage économique et à garantir des retombées pour le territoire.

Le collège a été inauguré la 31 mars dernier. A cette occasion, François-Xavier Lauch – préfet du Tarn – a souligné l’ambition du département de multiplier ce type d’initiatives.

Une ambition reprise par Christophe Ramond – Président du département. Les projets à venir feront usage du bois local, avec une transformation au plus proche de la ressource

(c) Conseil départemental du Tarn

Le Pacte construction bois et la traçabilité à l’honneur dans le Tarn

LE PACTE CONSTRUCTION BOIS ET LA TRAÇABILITE A L’HONNEUR DANS LE TARN

Le chantier des ateliers partagés de Laboutarié fait honneur au Pacte construction bois Occitanie. Il s’agit du deuxième projet en bois porté la Communauté de communes Centre Tarn, qui fait partie de la soixantaine de collectivités signataires en Occitanie. Il est en plus réalisé en bois tracé à 100% grâce à la marque de certification Bois des Territoires du Massif Central (BTMC).

La Communauté de communes Centre Tarn est signataire du Pacte construction bois Occitanie. Elle s’est impliquée dans la démarche de valorisation du bois avec la micro-crèche de Terre-de-Bancalie livrée en octobre 2021. Elle poursuit son engagement avec les nouveaux locaux professionnels de la zone d’activité de Laboutarie. Le bâtiment est conçu par le cabinet d’architecture AATC – M. Cousigné qui a privilégié le bois en structure.

Les 60 m³ de bois sont mis en œuvre par l’entreprise NOVABOIS de Labruguière dans le Tarn. Elle s’est associée à l’entreprise Loubières à Trémouilles de l’Aveyron pour les éléments de charpente en lamellé collé (douglas). Le bois massif (douglas) et les liteaux (sapin) sont fournis par la scierie Vieu à Verdalle dans le Tarn également.

Pour ces deux projets, nous avons travaillé avec les élus et les techniciens de la Communauté de communes pour que l’origine du bois soit la plus locale possible. La marque de certification Bois des Territoires du Massif Central a été inscrite dans les documents de consultation des entreprises.

Pour ces nouveaux locaux professionnels, les entreprises retenues sont toutes certifiées Bois des Territoires du Massif CentralTM. C’est un tremplin pour Loubières charpente qui se lance dans la démarche pour l’occasion.

Avec la certification BTMC la garantie de traçabilité à 100% pour les bois est assurée. L’exploitation des bois et la transformation se sont faits dans un rayon inférieur à 100 km.

Par son engagement, la Communauté de communes assure des retombées économiques pour son territoire et bénéficie à la filière bois locale.

Plus d’informations : www.centretarn.fr/actualites/nouveaux-locaux-professionnels-a-louer-a-laboutarie

Indice ART

77 % : pour 100 € investis dans le lot bois de ce projet, 77 € restent sur le territoire et contribue à son développement !

Volume de bois mis en oeuvre

60 m3 : on estime que la mise en œuvre de 50 m3 de bois génère plus de 45 000 € de chiffre d’affaires, soit la création d’1 ETP dans la filière !

 

Carbone évité

Grâce à ce projet, 117 tonnes de CO2 ont été évitées, et 1,6 ha de forêt pourra être géré durablement pendant 80 ans.

ART est un outil développé par les Communes forestières.

Il permet de mesurer l’impact direct des investissements de votre collectivité sur votre territoire pour un projet de construction, réhabilitation et aménagement en bois à l’aide de plusieurs indicateurs économiques, sociaux et environnementaux.

Pour plus d’informations sur ART cliquez ici