A Figeac, la future gare sera en bois du Massif Central

L’ancienne gare de Figeac est reconstruite par la Région Occitanie. Pour réduire l’impact du projet la Région a choisi de mettre en œuvre du bois du Massif central. La traçabilité des bois est garantie à 100% par la marque de certification Bois des Territoires du Massif CentralTM.

Un projet exemplaire, avec du bois local transformé localement !


La gare de Figeac a partiellement été détruite au cours d’un incendie en 2018. Elle est aujourd’hui en cours de reconstruction à l’identique afin d’y accueillir sur 4 niveaux les locaux pour les voyageurs (hall et guichet SNCF) et les locaux de la Maison de Ma Région dont ceux dédiés aux mobilités régionales liO.

La région, qui s’investit concrètement dans la lutte contre le changement climatique, a voulu que le projet soit exemplaire sur le plan environnemental. Pour cela, elle s’est appuyée sur la démarche BDO (Bâtiment Durable Occitanie) et a obtenu un niveau Argent.

Le choix des matériaux a été fait dans cette logique d’exemplarité. Pour ce qui est du bois de charpente, la marque de certification Bois des Territoires du Massif CentralTM a été retenue pour garantir une traçabilité à 100% de la ressource.

La consultation des entreprises a été établie avec l’accompagnement des chargés de mission bois construction des Collectivités Forestières Occitanie Pyrénées Méditerranée.

L’entreprise retenue est lotoise : Charpente Vincent. Elle s’est engagée dans la démarche, devenant à cette occasion la première entreprise certifiée du département.

Plus d’infos > https://lio.laregion.fr/gare-figeac

PACTE CONSTRUCTION BOIS : POURQUOI PAS VOUS ?

Déjà 50 signataires !


Depuis octobre 2020 le Pacte Construction Bois Occitanie regroupe les maitres d’ouvrages qui choisissent le bois pour leurs projets de construction. Ils contribuent ainsi à l’effort dans la réduction de l’impact carbone et à la structuration de la filière bois occitane. Certains vont jusqu’à apporter la preuve de l’origine locale du matériau pour des projets encore plus vertueux.

Initié par les Communes forestières, en partenariat avec l’ensemble des acteurs de la filière bois d’Occitanie, il réunit aujourd’hui plus de 50 signataires.

Son objectif est de soutenir l’utilisation du bois en construction et rénovation. En effet, elle est “Un des axes majeurs du développement de la filière qui contribuera, en plus des enjeux climatiques, aux enjeux sociaux (emplois) et économiques de nos territoires en valorisant les bois locaux des entreprises régionales. »

[65] Du sapin et du hêtre pour l’atelier des marbres

A Ilhet dans le Hautes-Pyrénées, la commune construit son atelier des marbres avec les bois d’une forêt voisine.

Les grumes viennent d’être mises bord de route, prêtes à être transportées chez un scieur local.

Le sapin sera transformé pour la structure alors que le hêtre sera utilisé en aménagement intérieur. Notre intervention aura permis la mise en relation d’acteurs qui ne travaillent pas habituellement ensemble et de lever les verrous pour aboutir à la valorisation des ressources locales.

Visite de l’entreprise Batut : ça colle pour les élus !

Organisé par les Communes forestières, la visite de l’entreprise BATUT a permis aux élus de découvrir la fabrication du lamellé collé. Ces « bois techniques » entrent aujourd’hui dans la composition de la plupart des bâtiments en bois. Avec les explications de M. Batut – directeur depuis 2014 – les élus ont parcouru les locaux de l’entreprise et assisté aux étapes de la fabrication.

👉 Lire l’article

L’OCCITANIE : UNE RICHESSE NATURELLE IDEALE POUR LA CONSTRUCTION BOIS

Les bois occitans


La région Occitanie est riche d’une grande diversité d’essences : Pin sylvestre de la Margeride, Chêne bocager, Châtaignier des contreforts du Massif central, Hêtre, Sapin, Épicéa des hauteurs pyrénéennes, ou encore Douglas ou Pin d’Alep. Chaque essence trouve son optimum local et sa spécificité d’emploi, avec ou sans traitement.

Ainsi, les ressources bois d’Occitanie permettent d’envisager toutes les utilisations possibles de ce matériau : de la lame de terrasse en Robinier à la charpente/ossature en Douglas en passant par les menuiseries/planchers en Chêne ou Châtaignier, la volige ou le bardage en Peuplier. Il y a autant d’emplois que de spécificités.

Alors, pourquoi ne pas penser aux ressources locales pour votre future salle des fêtes, ou pour l’extension de votre école ? Contacter nous !

CONSTRUIRE
EN BOIS LOCAL
GUIDE À DESTINATION
DES ÉLUS ET DES COLLECTIVITÉS

Pacte Construction Bois Occitanie : un réseau qui se structure pour les élus

50 signataires, 39 projets


Pacte bois construction

Le Pacte Construction bois Occitanie a été lancé en octobre 2019 à l’occasion des assises du bois, à Toulouse. Il forme un cadre pour les élus qui font le choix de développer l’utilisation du bois dans les bâtiments publics. Ainsi, en ratifiant le PACTE, les collectivités trouvent un accompagnement et un lieu d’échange et d’écoute avec les partenaires financiers pour réussir leurs projets.

Pour l’Occitanie, ils contribuent aux objectifs environnementaux visés pour 2050.

Il regroupe aujourd’hui plus de 50 signataires, compte 13 projets livrés et 26 en cours d’accompagnement. Avec l’appui des chargés de mission des Communes forestières, les maitres d’ouvrages vont plus loin en intégrant la ressource locale en bois dans les projets.

En complément, les marques de certification Bois des Territoires du Massif central et Bois des Pyrénées viennent en appui pour apporter une garantie de traçabilité à 100% des bois mis en œuvre, dans le cadre de la commande publique.

Une réunion dédiée aux signataires du PACTE le 11 octobre prochain

Après bientôt trois ans d’existence du dispositif, il est temps de se réunir pour envisager l’avenir et les perspectives de ce Pacte. C’est dans ce but que les Communes forestières organisent les rencontres des signataires le 11 octobre prochain à Revel.

Elles se tiendront avec les partenaires (Région, DRAAF, DREAL et ADEME). Cela permettra aux signataires d’exprimer les attentes et questionnement pour bâtir leur projet à venir.

La journée sera ponctuée d’échanges et d’interventions sur l’actualité de la filières bois. Elle sera couronnée par la visite du chantier de la base nautique du lac de Saint Ferréol. Elle est réalisée en bois certifié Bois des Territoires du Massif CentralTM par une entreprise de charpente audoise.

Avec les rencontres du 11 octobre, les ingrédients sont réunis pour donner un nouvel élan au Pacte.

Du Douglas pour la future mairie de Fontrieu dans le Tarn


Pour sa nouvelle mairie, Fontrieu utilise les douglas de sa forêt. L’abattage a débuté depuis le 23 aout. Les plus belles pièces (gros diamètre, absence de nœuds) sont retenues pour le chantier. Elles sont débitées en grumes de 15 mètres avant d’être mises bord de route à disposition de la scierie Bouissières qui les transformera à Brassac.

La coupe se fait minutieusement, en minimisant l’impact sur la régénération et en évitant les obstacles sur la zone d’impact des arbres pour préserver les trente premiers mètres de ces arbres magnifiques.

💡Un projet accompagné à chaque étape par les Collectivités forestières dans le cadre de leur expertise bois-construction !

Pour en savoir plus, contactez-nous.

MARCHES PUBLICS : DES SOLUTIONS EXISTENT POUR FAVORISER LA RESSOURCE ET LES SAVOIR-FAIRE DE VOTRE TERRITOIRE

Marchés publics et préférence locale


Si vous ne pouvez pas imposer certaines choses, le Code de la Commande publique vous donne le droit d’exprimer vos souhaits et vos objectifs vis-à-vis de votre projet. Il est essentiel de décrire à chaque étape de votre projet, dans tous les documents, les objectifs que vous vous fixez. Mieux les objectifs seront décrits et plus les intervenants du projet seront en mesure de se mettre dans la dynamique pour vous permettre de les atteindre.

Exemple de rédaction pour vos marchés, validé juridiquement : ” Le maître d’ouvrage s’inscrit dans le cadre d’une dynamique du territoire visant à favoriser l’utilisation du bois dans une logique de valorisation des produits locaux et de stimulation de l’économie locale. De fait, il exige une démarche spécifique en matière de développement durable et un raisonnement autant que faire se peut, en circuits de proximité

Au-delà de cette expression volontariste, des solutions existent vie la fourniture de bois ou les marques de certifications. Renseignez-vous !


CONSTRUIRE
EN BOIS DES TERRITOIRES DU MASSIF CENTRAL
Guide de prescription à destination des maitres d’ouvrage

ET SI CHOISIR DU BOIS BENEFICIAIT A L’ECONOMIE DE VOTRE TERRITOIRE ?

En utilisant du bois local transformé par des entreprises locales, jusqu’à 89 % de l’argent investit reste sur votre territoire. Cela contribue à dynamiser et structurer une filière territoriale.

Avec le bois local, l’investissement profite directement au territoire. La mise en œuvre de bois local dans les projets permet un maintien de la valeur ajoutée sur le territoire.

L’outil A.R.T.


Analyse des Retombées Territoriales d’un projet de construction, réhabilitation et aménagement en bois

Un calculateur a été élaboré par les Communes forestières pour quantifier les retombées. Cet indice calcule le taux de maintien de la valeur ajoutée d’un projet dans son territoire. Il prend notamment en compte l’origine du bois, la structure des entreprises ainsi que leurs lieux d’implantation.

Pour un projet valorisant du bois dont l’origine est garantie locale, mis en œuvre par des entreprises locales (le « local » étant défini dans un rayon de 80 km), 89 % du montant des lots bois retombent directement sur le territoire sous forme d’aménités économiques, sociales et environnementales. Dans le cas d’un projet où l’origine du bois est étrangère et les entreprises extérieures au territoire, le retour au territoire n’est plus que de 28%.