Le bois local en réhabilitation : Le cas de L’hôtel du Rochefort à Florac

La Communauté de Communes Gorges Causses Cévennes a son siège actuel dans un bâtiment qui n’est plus adapté aux besoins actuels. Plutôt que de construire un bâtiment neuf, elle a fait le choix de réhabiliter l’ancien Hôtel Rochefort à Florac.

La réhabilitation permet de revaloriser l’existant, de réaliser des travaux d’isolation acoustique et thermique, d’améliorer le confort d’été et d’hiver, de diminuer la consommation énergétique du bâtiment et de prendre en compte les questions de sécurité incendie.

En accord avec le principe de zéro artificialisation nette (ZAN), la réhabilitation se révèle être une solution appropriée pour réduire l’impact sur les sols et maîtriser l’étalement urbain, en valorisant les structures déjà existantes.

S’orienter vers la réhabilitation est également un choix cohérent dans le contexte de la RE2020. Cette réglementation vise à rendre la construction plus durable. Se tourner vers des matériaux renouvelables tels que le bois s’inscrit comme une démarche judicieuse. En plus de son faible impact carbone, ce matériau propose des solutions techniques innovantes et une exécution rapide pour les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’œuvre.

La Communauté de Communes Gorges Causses Cévennes a fait le choix d’être encore plus vertueux en s’orientant vers une réhabilitation en bois local certifié. Après la réhabilitation de l’ancienne Gare en Office de Tourisme et Maison du Parc National des Cévennes (1er bâtiment utilisant du bois certifié Bois des Territoires du Massif CentralTM en Lozère), la Communauté de Communes réaffirme son choix politique.

Utiliser du bois local transformé localement, c’est participer à la valorisation des ressources humaines et matérielles du territoire. En moyenne, utiliser du bois local permet un retour au territoire de 89% de l’investissement de la collectivité, contre seulement 28% dans le cas de bois d’importation.

L’utilisation du bois certifié BTMC renforce cette démarche et s’inscrit parfaitement dans la vision initiale du projet.

La communauté de commune a travaillé avec HSB Architecture pour ce projet de réhabilitation. Les lots « Charpente et Ossature Bois » et « Couverture, Zinc, Étanchéité, Bardage » ont été respectivement attribués à la société Maliges (certifié BTMC) et la société SAS Tinel (en cours de certification BTMC).

  • L’entreprise Maliges a mis en œuvre 65 m³ de bois certifié BTMC ;
  • SAS Tinel à mis en œuvre 500 m² de voliges en douglas et 245 m2 de bardage en mélèze, provenant de la scierie Filaire.

En somme, la réhabilitation de l’ancien hôtel du Rochefort par la Communauté de communes Gorges Causses Cévennes représente un exemple concret d’engagement en faveur du développement durable. En choisissant le bois local certifié BTMC pour ce projet, la collectivité démontre sa volonté de respecter les normes environnementales, tout en valorisant les ressources locales.

Cette démarche, en accord avec les objectifs de planification en matière d’aménagement durable, contribue à la préservation de l’environnement, à la dynamisation économique du territoire et à la création d’un cadre de vie plus durable pour les générations futures.

« Utiliser le bois local et certifié Bois des Territoires du Massif CentralTM est une évidence. La Lozère a de grandes forêts et des entreprises capables de les transformer et de les mettre en œuvre. La certification Bois des Territoires du Massif CentralTM nous a permis de valoriser tout cela de manière Légale dans les marchés publics. L’expérience avec la maison du Parc et l’office du tourisme étant concluante, nous n’avons pas hésité à repartir dans cette logique ! » Henri COUDERC – Président de la Communauté de Communes Gorges Causses Cévennes.

Sensibilisation : un cycle de webinaire pour les bailleurs sociaux

Le secteur de la construction, responsable de 23 % des émissions de gaz à effet de serre et de 45 % de la consommation d’énergie, est mis en lumière en raison de son impact sur le climat. De fait, le développement de la filière bois en Occitanie est considéré comme un enjeu crucial par l’ensemble des acteurs régionaux. Ainsi, le « Pacte Construction Bois » a été mis en place par la Régionl’ADEMEla préfecture de régionl’Union régionale des Collectivité forestières Occitanie et en partenariat avec Envirobat Occitanie et Fibois. Il vise à encourager l’utilisation du bois dans les projets de construction et de rénovation publics sous le pilotage des Collectivités forestières Occitanie (COFOR).

Dans ce contexte, l’Habitat social a été identifié comme un levier pour favoriser le développement de la construction bois.

Ce cycle de webinaire a pour objectif d’offrir des clés essentielles pour entreprendre une opération de construction intégrant du bois tout en dissipant les préjugés et les idées reçues qui y sont associés. Pour cela, les présentations seront accompagnées d’exemples concrets et de témoignages d’experts du domaine tels qu’un bureau d’études, un bureau de contrôle, un architecte et un bailleur, offrant ainsi une vision complète du sujet.

WEBINAIRE 1 : Mieux connaître le matériau bois, les techniques constructives et la filière bois en Occitanie
Mercredi 29 mai 2024 à 10h → S’INCRIRE

WEBINAIRE 2 : Les aspects normatifs liés à l’utilisation du bois dans un projet (acoustique, thermique, incendie, assurantiel)
Jeudi 4 juillet 2024 à 10h → S’INCRIRE

WEBINAIRE 3 : Comment intégrer concrètement le bois dans un projet ?
Mardi 10 septembre 2024 à 10h → S’INCRIRE

Note : ce cycle est conçu comme une suite logique pour mener les bailleurs à connaître les clés essentielles pour préparer un projet bois. Il est donc recommandé de participer aux trois webinaires afin de bénéficier pleinement de cette formation.

Ne tardez pas pour vous inscrire gratuitement et réserver votre place !

Ne tardez pas pour vous inscrire au premier et réserver votre place ! → WEBINAIRE 1

Un cycle de webinaires pour construire en bois local certifié BTMC !

Les Communes forestières vous invitent à découvrir ce cycle de 3 webinaires, où plusieurs intervenants partageront leurs expériences et conseils concrets. Plongez au cœur des projets de construction avec du bois local certifié, et bénéficiez de retours d’expérience précieux pour enrichir vos propres initiatives.

WEBINAIRE 1 : Construire en bois certifié : guide des bonnes pratiques

Lundi 22 avril 2024 à 14h30

OBJECTIF → Vous découvrirez comment faire intégrer de manière concrète la marque de certification dans un projet de construction publique.

Pascal Jolivel, chargé de mission certification BTMC interviendra pour présenter la marque. Un maître d’ouvrage et un architecte vous parlerons de leur travail avec la marque pour différents projets de construction.

WEBINAIRE 2 : A la découverte des entreprises certifiées BTMC

Mercredi 15 mai 2024

OBJECTIF → Explorez les essences, les produits bois et les entreprises certifiées Bois des Territoires du Massif Central. Avec l’intervention de Pascal Jolivel, chargé de mission certification BTMC et d’un représentant d’une entreprise certifiée, vous saurez quel savoir-faire mobiliser pour effectuer vos choix et bénéficier de conseils avisés

WEBINAIRE 3 : Avec le bois local certifié, transformez votre dépense en un investissement

Mardi 18 juin 2024

OBJECTIF → Appréhender les retombées économiques d’un projet en bois local à l’aide de l’outil ART : Analyse des Retombées Territoriales. Découvrez le fonctionnement de cet outil, les indicateurs à prendre en compte et estimez les retombées économiques, les emplois créés et maintenus, le carbone stocké et évité, ainsi que la surface de forêt gérée.

D’une durée de 1H30 pour le premier et d’une heure pour les deux autres.

Ne tardez pas pour vous inscrire au premier et réservez votre place !→ WEBINAIRE 1

Prenez aussi de l’avance en vous inscrivant déjà au second !→ WEBINAIRE 2

Du bois et une convention pour la résidence autonomie d’Axat !

Le Syndicat Intercommunal à Vocation Unique d’Axat s’est constitué en 2019 pour porter un projet de résidence autonomie. Les communes du syndicat sont pour la plupart propriétaires de forêts. Elles ont donc souhaité que leur résidence s’ancre dans son territoire et que du bois local soit valorisé.

Pour le bailleur et maitre d’ouvrageHabitat Audois, c’est une première ! Le matériau bois est encore peu utilisé en logement collectif. Il s’agit, en plus, d’utiliser une ressource brute prélevée localement, de la faire transformer avant de le mettre à disposition d’un charpentier qui le mettra en œuvre.

Un processus que l’Union régionale des Collectivités forestières pratique régulièrement depuis de nombreuses années.

M. Jacky GALYPrésident du SIVU et Président de l’Association des Communes forestières de l’Aude a souhaité s’appuyer sur ce savoir-faire comme gage de réussite.

Ainsi, les Communes forestières apportent gratuitement leur savoir-faire et leur expérience en matière de valorisation du bois local dans les projets publics.

Pour encadrer ce partenariat, Habitat Audois, le SIVU de la résidence autonomie d’Axat et l’association des Communes forestières de l’Aude ont souhaité qu’une convention soit établie.

Pour encadrer ce partenariat, Habitat Audois, le SIVU de la résidence autonomie d’Axat et l’association des Communes forestières de l’Aude ont souhaité qu’une convention soit établie.

Elle a été signée par les différents partis le 28 novembre à Axat :

  • Mme Marie-Christine Bourrel – Présidente d’Habitat Audois
  • M. Parraud -Vice-Président du SIVU
  • M. Galy – Président de l’Association départementale des communes forestières de l’Aude

Ce projet se fait avec l’appui des acteurs départementaux et locaux :

  • Département de l’Aude : Présidente Hélène Sandragne
  • Communauté de commune des Pyrénées Audoises – Président : Francis Savy
  • Mairie d’Axat – maire : Philippe Parraud

Retrouver la convention signé ici → Consulter

Rejoignez le réseau des élus ambassadeurs de la construction bois en Occitanie !

Les objectifs du réseau :

La construction bois souffre encore de nombreux préjugés (contribution à la déforestation, mauvaise gestion des espaces naturels…). Pourtant, le bois est un matériau d’avenir au regard des enjeux de la planète et notamment du réchauffement climatique.

Avant-gardistes, les Communes forestières travaillent depuis plusieurs années à valoriser le bois, notamment dans la construction, la rénovation et l’aménagement. L’objectif principal est d’utiliser du bois de proximité transformé par les entreprises des territoires. Dans cette logique, la construction bois est source de développement économique et d’emplois, notamment en milieu rural. La marque Bois des Territoires du Massif CentralTM a été créée pour permettre aux collectivités d’inscrire le bois de proximité dans leurs documents de marchés publics. Le Commissariat de Massif central a été notre partenaire depuis le début, pour porter avec nous, cette dynamique à l’échelle du massif.

Les élus œuvrent au quotidien pour l’intérêt général. Ils sont les mieux placés pour porter une dynamique, échanger et convaincre leurs autres collègues élus.

C’est dans cette logique que le réseau des élus ambassadeurs bois construction a été pensé pour être un relais de la stratégie portée par les Communes forestières et le Commissariat de Massif central.

Ces élus vont pouvoir transmettre des informations, et faire remonter des besoins, car ils sont au plus près des problématiques de terrain.

Nos ambassadeurs auront donc un rôle à jouer dans la politique du Massif en faveur de la construction bois.

Les missions des élus ambassadeurs bois construction :

  1. Informer les autres élus locaux des possibilités d’action autour du bois local et des marques de certification
  2. Faire remonter les besoins autour de la construction bois sur vos territoires
  3. Participer à l’élaboration d’une boîte à outils : construire en bois local
  4. Contribuer à l’Élaboration de la stratégie de développement du bois local sur le Massif central

Un réseau dynamique en pleine construction !

Pour le moment, 7 élus motivés ont rejoint le réseau. La deuxième réunion a eu lieu le 16 janvier 2024 afin de faire le point sur les besoins de chacun et les objectifs à venir. Les échanges ont été riches, et chacun a pu nous faire partager son expérience, ses besoins, et ses propositions pour le réseau.

Le réseau des ambassadeurs bois construction est ouvert à tous les élus motivés qui souhaitent s’investir !

Si vous voulez rejoindre les élus ambassadeurs, n’hésitez pas à contacter Anne-Laure BANCEL, la référente du réseau → Contacter

La nouvelle mairie de Fontrieu, un bâtiment pas comme les autres

La commune de Fontrieu est propriétaire de belles forêts, riches en Douglas. Cette essence est très appréciée pour ses qualités en construction, notamment en utilisation à l’extérieur. Le maire a donc décidé de profiter de cette ressource pour construire sa nouvelle mairie.
L’idée paraît évidente, mais la réalité l’est un peu moins, du moins quand on n’est pas accompagné. Ce type d’opération ne se conduit pas de façon classique. Le chargé de mission de l’association des collectivités forestières est intervenu dès la phase de conception et jusqu’au choix des entreprises pour apporter son savoir-faire et son retour d’expérience.

Dans une opération « normale », le charpentier fournit les bois. La provenance « de l’arbre » dont est issu la pièce de bois est généralement inconnue. En effet, aucune traçabilité n’est actuellement en place au sein des entreprises. Le « petit » scieur local peut connaître son rayon d’approvisionnement, mais sur les plus grosses unités de transformation ou les négoces de bois, il est quasiment impossible de remonter jusqu’à l’origine des arbres sans une démarche bien précise.

Dans le cas de Fontrieu, les élus souhaitaient avoir une démarche exemplaire et valoriser les bois de leur forêt communale. Pour cela, plusieurs étapes intermédiaires ont dû être respectées avant que le bois puisse être mis en œuvre :

– On s’est d’abord assuré que les bois étaient disponibles en quantité et en qualité requise. Cela a été fait avec l’appui de l’Office National des Forêts, sur la base d’un volume estimé par l’architecte et le Bureau d’étude.

– On s’est ensuite appuyé sur le Code forestier qui prévoit que la commune puisse se « délivrer » une part des bois de sa forêt pour sa propre utilisation.

– La consultation d’entreprises a été lancée en intégrant un lot de sciage. Le lot charpente n’avait en effet pas à fournir le bois. C’est là toute la différence d’un chantier « normal ».

– Une fois les entreprises retenues (scieur et charpentier), le martelage (opération de marquage des arbres qui seront prélevés en forêt) a eu lieu en présence du scieur et l’exploitation a suivi. Les bois ont été mis bord de route à destination des entreprises.

La réussite d’une telle opération passe par un dialogue efficace entre les acteurs et le respect des étapes clés. Le chargé de mission de l’association des Communes forestières détient pour cela un savoir-faire important et apporte une réelle plus-value au projet.

À Fontrieu, les étapes ont été respectées et les bois de la forêt communale sont aujourd’hui en place dans le bâtiment pour lui donner tout son caractère. De quoi rendre fier le maire de la commune qui signe un bâtiment fort en identité locale !

Ce projet est exemplaire du point de vue de l’origine des bois et de l’implication du maître d’ouvrage et des entreprises.
D’autres maîtres d’ouvrage ne sont pas propriétaires de forêts ou sont propriétaires de forêts de qualités et de quantités insuffisantes pour édifier un bâtiment.

Pour atteindre les mêmes objectifs d’exemplarité au niveau de la traçabilité et de l’origine des bois, ils peuvent s’appuyer sur les marques Bois des Territoires du Massif CentralTM et Bois des Pyrénées. Avec ces marques, ce sont les entreprises qui s’engagent sur une traçabilité locale sans faille.

Pacte Construction bois : les acteurs se rencontrent à Toulouse

Voici le document de synthèse de la journée
à intégrer ! 

La construction bois en Occitanie a désormais son rendez-vous annuel avec les rencontres du Pacte Construction bois Occitanie. Cette 2e édition a eu lieu le 14 novembre à l’hôtel de Région de Toulouse en présence de Vincent LABARTHE, Vice-Président du Conseil Régional en charge de la forêt.

Entièrement organisée par l’ “Union Régionale des Collectivités forestières Occitanie Pyrénées Méditerranée “, cette journée a connu un véritable succès auprès des participants.

Francis CROS, Président de l’Union Régionale des Collectivités forestières Occitanie Pyrénées Méditerranée a ouvert la journée. Élu•es et dirigeants des organismes fondateurs du Pacte se sont ensuite succédé pour donner leur vision du développement de la construction bois en Occitanie. Dans un contexte de changement climatique, ils ont rappelé l’importance de décarboner le secteur de la construction. Cela doit se faire en augmentant la part de bois dans la construction.

La filière bois occupe la 2e place dans le déficit commercial au niveau national. Notre région Occitanie est encore plus en retrait. Pour y remédier, la maîtrise d’ouvrage publique et privée peut s’appuyer sur la ressource régionale, abondante et de qualité.

Lancé pour relever ce défi, le Pacte compte aujourd’hui 71 signataires et 64 projets accompagnés dont 34 livrés. Une réussite en la matière rappelée par Francis CROS.

Passée cette introduction, la journée comprenait des temps forts sous forme de tables rondes ponctuées d’une présentation de retours d’expériences par 3 acteurs de la filière. De nombreux échanges avec le public ont enrichi les débats.

Réussir son projet, du besoin à la réalisation

Pour cette 1re table ronde, nous avions réuni des acteurs rompus à l’utilisation du bois, comme maîtres d’ouvrage publics, architectes ou entrepreneurs. Chacun a souligné l’intérêt de travailler avec le bois, la nécessité d’une pleine implication de la maîtrise d’ouvrage et la compétence des acteurs. L’optimisme se dégage des échanges, sans éluder les défis à relever : disponibilité de la ressource dans un contexte climatique difficile, nécessité d’adaptation de la filière à une demande croissante.

Le bois – de la planification à l’usage en construction

La deuxième table ronde réunissait un urbaniste, un bureau de contrôle et un organisme d’accompagnement des maîtres d’ouvrage. Ils ont identifié les leviers pour orienter dès l’amont les projets vers la solution bois. Les documents d’urbanisme fixent de larges orientations que les maîtres d’ouvrage doivent ensuite traduire sur le plan opérationnel. L’importance de leur rôle et de leur perspicacité a de nouveau été rappelée. La réussite du projet bois tient pour beaucoup à l’anticipation et l’engagement de moyens.

Conjoncture et retours d’expérience

Fibois Occitanie“, “Envirobat” et les Communes forestières sont intervenus pour présenter respectivement la conjoncture de la filière, aux échelles nationales et régionales, une action menée en partenariat avec l’”Agence Qualité Construction” et un retour d’expérience mené en 2022 sur 8 bâtiments.

Nous remercions l’ensemble des acteurs de cette belle journée, tant pour son organisation que pour le contenu des échanges.

INAUGURATION : Ateliers partagés en bois certifié BTMC à Laboutarié (81)

Le 12 octobre, la communauté de communes centre Tarn inaugurait les ateliers partagés de Laboutarié. Pour l’occasion, Monsieur le Sous-préfet Laurent GANDRA-MORENO était présent aux côtés de Philippe FOLLIOT, Sénateur, Claire FITA, Vice-Présidente de la Région Occitanie et Catherine GELY, Conseillère départementale.
Ils ont tous salué l’exemplarité du projet et félicité les élus et techniciens de l’intercommunalité, ainsi que les entreprises pour la qualité du travail accompli.


La communauté de commune Centre Tarn est signataire du Pacte construction bois Occitanie. Elle honore cet engagement à double titre : elle utilise massivement le bois pour la structure avec une charpente en lamellé collé de douglas.

Par ailleurs, elle s’appuie sur la marque de certification Bois des territoires du Massif Central pour garantir l’origine locale des bois et des entreprises.

 

La charpente est réalisée à 100% avec du bois d’origine locale (sud Massif Central). L’ensemble est transformé et mis en œuvre par des entreprises dans un périmètre inférieur à 80 km.
Par ses choix, la communauté de commune assure ainsi des retombées économiques sur son territoire et contribue à stabiliser l’emploi sur son territoire.

La filière bois locale en ressort renforcée !

Le bois fait sa rentrée : Retour sur la visite du collège du Larzac (12)

Un projet ambitieux

Lancés en 2016, le maître d’ouvrage et l’équipe de Maîtrise d’œuvre ont souhaité intégrer un maximum de matériaux biosourcés. L’utilisation de presque 800 m³ de bois permet d’allier esthétique et robustesse.

Le collège est également engagé au travers du label BDO d’Envirobat Occitanie. Il a obtenu le niveau « Or », ce qui confirme son caractère exemplaire !

Un projet démonstratif

Arnaud Viala, Président du Département de l’Aveyron, a ouvert la partie en salle. Il a indiqué la volonté du Conseil départemental d’être exemplaire sur ce projet.

Geneviève Gasq-Barès, Présidente de l’association des Collectivités forestières de l’Aveyron, lui a emboîté le pas en présentant la stratégie des élus de valoriser au maximum le bois local et les entreprises locale.

Lors du Lancement de ce projet, la marque de certification Bois des territoires du Massif Central entamait son développement. Aveyron Ingénierie, qui a accompagné le projet sur le plan technique avec nous, a immédiatement intégré la marque dans les pièces de marchés.

Le recours à la marque de certification a notamment permis d’obtenir des garanties sur l’origine et la traçabilité d’une partie du volume de bois utilisé.

Un beau projet aveyronnais qui devrait montrer l’exemple pour d’autres projets de collectivités !

Une visite animée par les différents acteurs en présence

Les parties prenantes ont pu présenter aux participants les réflexions autour du projet. Nous avons pu nous balader dans l’imposant gymnase, en bois, en passant par les salles de mathématiques et de SVT.

La cinquantaine de participants réunis a pu échanger avec les diverses intervenantes : architectes, Département de l’Aveyron, maîtres d’ouvrages…

Les personnes présentes ont pu repartir avec des idées plein la tête pour développer des projets en bois certifiés !

BTMC et Bois des Pyrénées présentés en séminaire d’« Envirobat »

La démarche « BDO » est portée par l’association « Envirobat Occitanie ». Elle vise à améliorer la performance environnementale des projets de bâtiment et à faire monter en compétences les professionnels.

L’association des Collectivités forestières est membre d’Envirobat , entretenant ainsi des liens étroits de collaboration.

Les projets compatibles à cette démarche sont guidés par un « accompagnateur BDO ». Ils passent devant une commission au cours de laquelle les membres attribuent un niveau « BDO » : Or, Argent, Bronze ou Cap.

Le bois entre régulièrement dans la conception des projets étudiés. Le recours à une marque de certification collective adossée à un système de traçabilité à 100 % permet d’être encore plus vertueux, et de maitriser l’origine de la ressource. Une mise en œuvre en circuit de proximité et une traçabilité à 100 % du matériau sont assurées.

Avec les représentants de « BTMC » et de « Bois des Pyrénées », nous avons présenté ces marques lors du dernier séminaire d’Envirobat. Il avait lieu le 14 septembre dernier à Narbonne.

Ces séminaires sont organisés tous les ans et réunissent les accompagnateurs BDO et les membres de jury.

Pour la quarantaine de participants, nous avons détaillé le fonctionnement des deux marques présentes en Occitanie et rappelé qu’elles sont parfaitement compatibles avec le cadre de la commande publique.