Le bois local en réhabilitation : Le cas de L’hôtel du Rochefort à Florac

La Communauté de Communes Gorges Causses Cévennes a son siège actuel dans un bâtiment qui n’est plus adapté aux besoins actuels. Plutôt que de construire un bâtiment neuf, elle a fait le choix de réhabiliter l’ancien Hôtel Rochefort à Florac.

La réhabilitation permet de revaloriser l’existant, de réaliser des travaux d’isolation acoustique et thermique, d’améliorer le confort d’été et d’hiver, de diminuer la consommation énergétique du bâtiment et de prendre en compte les questions de sécurité incendie.

En accord avec le principe de zéro artificialisation nette (ZAN), la réhabilitation se révèle être une solution appropriée pour réduire l’impact sur les sols et maîtriser l’étalement urbain, en valorisant les structures déjà existantes.

S’orienter vers la réhabilitation est également un choix cohérent dans le contexte de la RE2020. Cette réglementation vise à rendre la construction plus durable. Se tourner vers des matériaux renouvelables tels que le bois s’inscrit comme une démarche judicieuse. En plus de son faible impact carbone, ce matériau propose des solutions techniques innovantes et une exécution rapide pour les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’œuvre.

La Communauté de Communes Gorges Causses Cévennes a fait le choix d’être encore plus vertueux en s’orientant vers une réhabilitation en bois local certifié. Après la réhabilitation de l’ancienne Gare en Office de Tourisme et Maison du Parc National des Cévennes (1er bâtiment utilisant du bois certifié Bois des Territoires du Massif CentralTM en Lozère), la Communauté de Communes réaffirme son choix politique.

Utiliser du bois local transformé localement, c’est participer à la valorisation des ressources humaines et matérielles du territoire. En moyenne, utiliser du bois local permet un retour au territoire de 89% de l’investissement de la collectivité, contre seulement 28% dans le cas de bois d’importation.

L’utilisation du bois certifié BTMC renforce cette démarche et s’inscrit parfaitement dans la vision initiale du projet.

La communauté de commune a travaillé avec HSB Architecture pour ce projet de réhabilitation. Les lots « Charpente et Ossature Bois » et « Couverture, Zinc, Étanchéité, Bardage » ont été respectivement attribués à la société Maliges (certifié BTMC) et la société SAS Tinel (en cours de certification BTMC).

  • L’entreprise Maliges a mis en œuvre 65 m³ de bois certifié BTMC ;
  • SAS Tinel à mis en œuvre 500 m² de voliges en douglas et 245 m2 de bardage en mélèze, provenant de la scierie Filaire.

En somme, la réhabilitation de l’ancien hôtel du Rochefort par la Communauté de communes Gorges Causses Cévennes représente un exemple concret d’engagement en faveur du développement durable. En choisissant le bois local certifié BTMC pour ce projet, la collectivité démontre sa volonté de respecter les normes environnementales, tout en valorisant les ressources locales.

Cette démarche, en accord avec les objectifs de planification en matière d’aménagement durable, contribue à la préservation de l’environnement, à la dynamisation économique du territoire et à la création d’un cadre de vie plus durable pour les générations futures.

« Utiliser le bois local et certifié Bois des Territoires du Massif CentralTM est une évidence. La Lozère a de grandes forêts et des entreprises capables de les transformer et de les mettre en œuvre. La certification Bois des Territoires du Massif CentralTM nous a permis de valoriser tout cela de manière Légale dans les marchés publics. L’expérience avec la maison du Parc et l’office du tourisme étant concluante, nous n’avons pas hésité à repartir dans cette logique ! » Henri COUDERC – Président de la Communauté de Communes Gorges Causses Cévennes.